Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Un 100 fautes

Week 3 : Tampa Bay 10 - 16 Dallas  


J'espère que vous me pardonnerez ce jeu de mot franchement pas terrible pour le titre, mais cela traduit l'état d'énervement dans lequel j'étais en regardant l'empilement de fautes offensives qui a gangrené ce match. De plus, si on cumule les fautes des deux cotés du ballon on totalise 13 pénalités pour 105 yards ! Oui oui, vous ne rêvez pas. Rien que le nombre de false starts donne déjà le tournis. Six, dont la moitié pour Doug Free et deux pour Witten. Inacceptable. Cette manie de perdre systématiquement du terrain sur des fautes stupides a non seulement le don de me scier les nerfs, mais encore, ça, on s'en fiche un peu, mais surtout casse la dynamique offensive (pour peu qu'elle existe...) et donne l'impression d'avancer d'un pas pour reculer de deux. Face aux Buccaneers ça passe, face à Chicago la semaine prochaine ça peut coûter cher.

Vous avez demandé un jeu au sol ? Ne quittez pas...


Dans sa preview, Hugues avait souligné avec raison la nécessité absolue pour les Cowboys de retrouver un jeu au sol. Ce ne sera pas encore pour cette fois. 38 yards c'est en tout et pour tout ce que Dallas a réussi à sortir. Alors certes, le seul touchdown des texans est venu au sol, le premier depuis 2011, mais cela ne doit surtout pas vous faire passer à coté de ce qui constitue une faiblesse mortelle dans le jeu offensif des Cowboys. La ligne offensive a, une nouvelle fois, été complétement dominée par la ligne defensive adverse. C'est devenu une habitude bien triste qui conduit Dallas a se retrouver 29ème de la ligue sur ce secteur de jeu.

Laissez donc Witten se reposer


Jason Witten, en plus d'être un des meilleurs Tight-End de la ligue, s'entend habituellement à merveille avec Tony Romo. Il est LE Tight-End ultime. Grand et costaud pour jouer un lineman supplémentaire et assurer de bon gros blocks efficaces, mais a aussi des mains très sures et une explosivité qui fait souvent la différence, même avec deux gars sur le dos. Le seul problème, c'est que depuis le début de la saison, ce n'est pas Jason Witten qui porte le numéro 82. C'est une version amoindri, en souffrance et hors du rythme qui porte l'uniforme. Regardons les choses en faces, une lacération de la rate (rien que le nom déjà...) ça n'est pas bénin. Witten a beau être courageux, il n'est pas en état d'assurer son poste ça crève les yeux. Mettez-le au repos bon sang messieurs du front office. Il vaut mieux le perdre deux ou trois semaines et le retrouver en forme, plutôt que de persévérer et de le voir louper autant de ballons cruciaux ! Surtout que derrière, Phillips ou Hanna sont tout à fait capables d'assurer l'intérim.

Du positif quand même


Pour finir sur une note positive, on pourra tout de même saluer l'excellente performance globale de la défense. 10 points accordés seulement, une superbe défense à 1 yard de la ligne de touchdown, mais surtout un petit total de 166 yards concédés à l'attaque de Tampa Bay c'est plutôt solide comme résultat. Je mettrais juste un petit bémol car je trouve que les Bucs n'ont pas trop chatouillé nos DBs, se cantonnant souvent à des passes courtes ou intermédiaires. C'est plus simple de ne pas accorder de long jeu dans ces conditions.

De son coté, Tony Romo, même s'il ne marque pas, lance 283 yards. C'est rassurant de voir que le jeu de passe fonctionne malgré une protection qui frôle souvent le désastreux. Même si, c'est vrai, parfois il a manqué de précision dans ce match et qu'il a encore lancé une interception en voulant trop en faire. Je ne parle même pas de ce fumble des plus crétins.

4 commentaires:

  1. pas bon ton résultat, par contre pour le fumble et l'interception bien vu, il panique rapidement ROMO

    RépondreSupprimer
  2. C'est corrigé !
    L'idée reçue qu'il panique tient toujours à ce que je vois ! Pourtant c'est tout le contraire, au lieu de paniquer et d'envoyer dans les tribunes, il a tendance à forcer trop les actions...
    Mais lancer 283 yards avec une telle ligne devant lui c'est carrément un exploit.

    RépondreSupprimer
  3. Si Witten commence à lâcher des ballons, la maison va prendre feu.
    Plus que poussif ce match.
    En tout cas de belles actions de Ware et de Lee.

    RépondreSupprimer
  4. un jouer blessé en un jouer blessé, il faut le laisser au repos !!, la saison est encore longue !!

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.