Header Ads

Qui a croqué la Pomme ?

Wk 1 : Cowboys 24 - Giants 17


Pour être tout à fait honnête, j'ai eu quelques sueurs froides pendant tout le premier quart-temps. En effet, moi qui m'attendais à un festival offensif par les deux équipes, j'étais légèrement frustré et inquiet de voir les 3-and-out s'enchainer du coté de Dallas (oui parce que bon, à la limite, coté Giants ça me dérangeait moins...)

Une attaque au point mort mais une défense qui assure


Ce premier quart-temps fut tout simplement catastrophique du point de vue offensif. Impossible de developper ne serait-ce qu'un embryon de jeu au sol, un taux de complétion de passe à la ramasse, tout cela aboutit à une progression du ballon quasi nulle. La raison principale, sans surprise, est une ligne offensive incapable, d'une part de bouger la lourde DL d'en face, et d'autre part de protéger efficacement Romo. Les fans que nous sommes assistent donc impuissants à une attaque de Dallas complétement muette face à des Giants bien organisés et qui ne semblent nullement souffrir de la perte de leur deux cornerbacks titulaires.

Mais il y a tout de même un bon gros motif de satisfaction. En effet, si l'attaque de Dallas est inefficace, c'est la même chose pour celle de New-York. Les Giants découvrent ainsi une franchise texane à la défense complétement relookée par rapport à la saison dernière. La course ? Pas la peine d'y penser. Le Front 7 brillamment mené par Sean Lee verrouille toute tentative de passage au sol. La passe ? C'est difficile. La pression est bonne, la couverture à 1 contre 1 fonctionne assez correctement bref, chaque passe est un défis technique pour Eli Manning. Cette défense est belle, cette défense est agressive (DeMarcus Ware s'offrira d'ailleurs 2 sacks pour ce premier match) cette défense fait plaisir à voir !

Le réveil offensif


Bon. Ne pas laisser l'adversaire nous coller des points à chaque possession, check. Maintenant c'est peut-être idiot de dire ça, mais pour gagner, il faut marquer. Il faudra attendre la fin du second quart-temps pour voir enfin le premier touchdown de ce match. A l'issu d'un drive exemplaire, Romo va enfin se connecter avec Kevin Ogletree pour débloquer le compteur. On respire ! Surtout que la suite du match sera beaucoup plus animée. La ligne offensive semble trouver ses marques et commence à faire la différence. Tyron Smith, sur le coté aveugle, prend enfin la mesure de son adverse. Et même si le match a vraiment du lui paraitre très long, pensez-vous, il doit quand même contrôler Jason-Pierre Paul le gaillard, il ne se fait plus systématiquement battre par son vis-à-vis.

Alors vous allez me dire, une défense qui fonctionne bien, une attaque qui marquent des points... Elle est belle cette équipe des Cowboys ou je me trompe ? Non non, pas d'erreur, et pour s'en convaincre, rien de mieux qu'un peu de stats.

Les Perfs


Tony Romo, sur ce match, c'est 22 passes sur 29 pour 307 yards, 3 TD et 1 INT. Tout cela nous donne un rating franchement sexy de 129.5. On comparera avec les autres une fois la semaine terminé, m'enfin ça devrait rester une belle performance... Et encore, il a pratiquement passé la moitié du match dans les choux. Pour ceux qui s'inquiétaient, je pense que cette prestation on ne peut plus solide rassure les fans. D'ailleurs, je tiens à souligner toute l'implication de notre QB dans cette victoire. Rarement je l'ai vu donner autant de consignes. Alors certes, cela tient aussi du fait qu'on a senti de vrais flottements dans les rangs de la ligne offensive et qu'on avait parfois l'impression qu'il fallait leur expliquer où se placer (d'où quelques Delay of games particulièrement énervants). Mais dans l'ensemble, Romo a pris la mesure de son rôle de leader et de "paufineur" offensif. C'est beau et c'est efficace. On en redemande !

Encore un qui a eu toute les peines du monde à se mettre dans le bon sens, c'est DeMarco Murray. Pourtant, il finira le match à 131 yards parcourus, bien aidé statistiquement toutefois, par une course unique de 45 yards du plus bel effet. Clairement le jeu au sol n'était pas à la fête avec un Felix Jones pas très en forme. En même temps, quand en face vous avez Pierre-Paul, Tuck et Bernard, vous ne faite pas vraiment le fier.

La palme du dépassement de soi du match va sans doute revenir à Kevin Ogletree. 8 réceptions pour 114 yards et 2 TD. C'est simple, personnellement, je ne l'ai jamais vu jouer comme ça. Celui qui a brillamment gagné le fameux 3ème spot de receveur à tout simplement montré que ce n'était pas du vol. Il sort un match énorme dès la première journée, il va maintenant falloir savoir s'il peut garder un bon rythme sur la durée. Conséquence directe, les autres receveurs font des performances correctes mais sans plus, Miles Austin étant tout de même celui qui attrapera le troisième touchdown.

Défensivement parlant, DeMarcus Ware fait un premier match très solide. 2 sacks de plus à son compteur et 5 tackles réalisés, le patriarche de la défensive texane tient son rang. Mais c'est Sean Lee qui pourrait être le MVP défensif de cette rencontre. 12 tackles au total dont 10 à lui tout seul. Et quand il ne les réalise pas lui même, il n'est jamais bien loin de l'action. Sa présence constante prouve encore une fois sa grande valeur que tout le monde a découvert la saison passé.

De leur coté, les cornerbacks dont nous avons tant parlé n'ont pas forcément réalisé de performances inoubliables. Claiborne me semble encore un peu frais et Carr n'était pas toujours dans le temps. Globalement, le matchs des DBs était correcte, mais sans plus. Un secteur à surveiller même si on est loins de la panique générale de l'année dernière. Ce secteur a largement gagné en sérénité, il va maintenant falloir hausser un peu le niveau. On en a les moyens.

Un match plus qu'encourageant


On ne peut donc que se réjouir de ce que l'on a vu. Contre un adversaire pourtant en bonne forme, la défense a bien tenu le choc pendant que l'attaque, bien qu'un peu mole pendant presque la moitié du match, a fait un très bon travail en inscrivant 24 points. Stratégiquement, les appels de Garrett ont semblé moins... désordonnés que l'an passé et Romo a vraiment su adapter tout ça à la réalité défensive du terrain. Attention néanmoins aux pénalités qui nous ont couté beaucoup trop de yards (86 !). Dans un match serré, c'est ça qui fait la différence. La discipline. Mais en dehors de ça, nous sommes clairement sur la bonne voie !

3 commentaires:

  1. je n'ai pas l'impression d'avoir vu le meme mathc, murray a été tres bon en deuxieme mi-temps (plus de 6 yards de moyenne sur le match), s'il avait ete là l'année derniere contre les giants on aurait gagner ces matchs. Concernant claiborne, il n'a autorisé que 4 receptions à nicks.
    Les penalités de la o-line seront reglés des que cook aura plus d'une semaine d'entrainement avec ses coequipiers.

    Tres tres encourageant, d'autant plus que l'on a pas vu notre wes welker en la personne de cole beasley.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Murray a été bon dès que Romo a trouvé son rythme avec des passes rapides... Qui ont justement libéré la course.
    Après les pénalités ne sont pas venu que de Cook, tyron Smith a été sanctionnée 3 fois (en même temps avec Jason Pierre Paul devant ca peut se comprendre), Witten a également été pénalisé deux fois etc...Il va vite falloir régler cela.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis entièrement d'accord avec toi Alex pour ce qui concerne Murray. J'ai juste voulu souligner qu'il "a eu toute les peines du monde à se mettre dans le bon sens". Et c'est vrai. Pendant 2 quart-temps, le jeu au sol était tout simplement inexistant.

    Concernant les réceptions accordées à Nicks, je pense que notre rookie cornerback a bien été aidé par un Eli Manning en manque de réussite. Parce que le placement de Claiborne n'était pas franchement optimal dans ce match.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.