Header Ads

La meilleure défense, c'est Dallas !



Après les trois premiers matchs de la saison, il demeure certaines incertitudes sur l'identité du jeu des Cowboys. L'attaque s'est étouffée parfois, la ligne offensive s'est effritée souvent et le jeu à la course à soufflé le chaud et le très froid. Mais une certitude émerge, la défense n'est décidément pas la même que l'année dernière. Bien plus solide, surtout derrière elle encaisse peu de points et peu de yards. On peut dire que la dernière victoire est pour elle. Et si vous aimez regarder les différentes statistiques disponibles à profusion sur internet vous vous êtes probablement aperçu que la défense numéro une de la NFL, c'est Dallas ! Tout simplement.

Dallas est l'équipe qui encaisse le moins de yards par match (250). Ils passent devant les Texans, les Packers et les Seahawks. Mais ce qui est encore plus marquant c'est que Dallas est la deuxième défense... à la passe ! Avec 137 yards d'encaissés par match sur les passes adverses les Cowboys se placent deuxième derrière les Packers. De quoi être tout à fait convaincu que la secondary a nettement été améliorée lors de l'intersaison.

Déjà sur les ailes avec Carr et Claiborne, mais aussi dans la profondeur avec Church en lieu et place de Alan Ball. Maintenant que la saison est terminée pour Church il faut espérer que les remplaçants se mettent au niveau. Mais là aussi Dallas possède une profondeur de banc qu'elle n'avait pas l'année dernière. Si Carr devait reculer d'un cran pour jouer au poste de Safety, on a vu la semaine dernière que Jenkins pouvait assurer sur les ailes, comme à sa grande époque. Souvenez-vous de cette passe cassé face à l'imposant Vincent Jackson la semaine dernière.

Devant aussi la défense est convaincante. Bruce Carter a su s'imposer au poste de linebacker intérieur à côté de Sean Lee, et montre chaque weekend sa vitesse. Un vrai plus, par rapport à l'année dernière où Bradie James et Keith Brooking s'échangeaient le poste à tour de rôle.
De plus Spencer semble enfin jouer à son niveau. Il est deuxième en nombre de tackles, avec un total de 21 dont 12 sans assistance. Et il a atteint le quarterback à deux reprises pour le mettre au sol. De quoi dynamiser le côté opposé à DeMarcus Ware.

L'avénement des deux inside linebackers permet même à Rob Ryan d'aligner une défense « nickel » la plupart du temps sur troisième down au lieu d'une « dime » (voir schéma). C'est à dire qu'il garde ces deux inside linebackers, alors que dans la formation dime, il ne reste qu'un inside linebacker au profis d'un defensuve back supplémentaire. La nickel fomration est donc plus équilibrée en conservant de la puissance au centre, mais implique des linebackers performants dans la couverture. Rob Ryan s'explique. "Nous sommes probablement une des seules équipes à jouer en nickel sur troisième down, en opposition à la dime formation. Ces gars (Carter et Lee) excellent dans la couverture. Nous aimons les garder sur le terrain autant que possible. Ils font du super bouleau."

Le seul point négatif de cette défense est la défense à la course. Dallas se classe 19ème dans cette catégorie, avec 113 yards encaissés par match. Mais c'est en grande partie dû au match contre Seattle, durant lequel ces derniers étant en tête en deuxième période, ont développer une attaque essentiellement sur la course.

Bref, de quoi satisfaire beaucoup de monde à Valley ranch et surtout Rob Ryan qui semble enfin avoir les crayons pour dessiner la défense qu'il imaginait en arrivant ici. Celui qui a décidé de s'exprimer avec parcimonie cette année, nous signalait cette semaine : « C'est excitant, nos gars ont travaillé dur pour cela. On ne va pas s'excuser d'être numéro 1. »
Non ne vous excusez pas, et surtout continuez !


1 commentaire:

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.