Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Présaison 1 : Cowboys 3 - Raiders 0

C'est le premier match des 4 "amicaux" de présaison qui s'est déroulé hier au Coliseum d'Oakland. Les automatismes sont encore frais, les camps loin d'être terminés et la machine doit être relancée. Loin de moi l'idée de faire un article de trente pages sur ce tour d'échauffement, mais on peut (on doit ?) déjà faire quelques remarques sur la prestation des Cowboys d'hier soir.

Certes, la présaison n'est pas forcément représentative de ce que l'on va voir durant la saison régulière. Et à fortiori, surtout pas le premier match. C'est pour ça qu'il est toujours difficile de se faire une opinion. Toutefois, essayons de dégager quelques indices notamment sur les grandes questions que se pose les fans des Cowboys pour cette nouvelle saison qui s'annonce.

Dans quelle état se trouve la ligne offensive ?

Objet de toutes les craintes, cette OL riche en nouveaux éléments fait craindre le pire. Je ne vais pas vous rassurer, mais la prestation d'hier était tout simplement catastrophique. C'est LE point faible de l'équipe. Avec l’escouade titulaire des Raiders en face, nos starters n'ont pratiquement pas vu le jour. Le coté droit m'a particulièrement inquiété. En effet, si à gauche, Tyron Smith se fait plus ou moins à son changement de coté, le reste fait peine à voir. L'OL a littéralement explosé à chaque snap pris par Tony Romo, ne lui laissant pratiquement aucune marge pour développer ne serait-ce qu'un début de jeu de passe. La palme revenant au malheureux David Arkin, guard de formation, à qui l'ont a expliqué il y a une semaine qu'il devrait tenir le poste de Center.

Bien évidemment, le jeu de course s'en est ressenti douloureusement. DeMarco Murray a été pratiquement transparent. Il faudra attendre au moins le troisième quart-temps, moment où la défense d'en face n'est plus constituée que de back-ups ou presque pour voir quelques courses dignes de ce nom. M'enfin, rien de folichon, l'attaque au sol n'aura produit que 54 yards. Famélique.

Beaucoup de boulot dans ce secteur donc, et sans OL en forme, point de salut en attaque. 3 points marqués ça parle tout seul.

Où en est-ton de la course au troisième receveur ?

Pas de Miles Austin, absent pour cause de blessure, nous avons donc commencé directement avec des backups. Beaucoup de rotation à ce poste, on sent que Garrett veut voir un maximum de joueur se frotter au pigskin. Du coup, difficile de se faire une opinion sur cette seule rencontre. Allez, on va quand même donner un petit plus à Andre Holmes, le jeune joueur signé non-drafté par les Vikings l'année dernière et qui a rejoins l'équipe d'entrainement des Boys après les premiers cuts de cette même année. Ce receveur, issu de Hillsdale College (une petite université de la seconde division NCAA), a montré de bonnes qualités athlétiques lors de ce premier match. Pas de conclusion rapide, mais tout de même, à surveiller en cas de maintien de ses performances.

Et cette défense ?

Pour être honnête, tout ce qui est aérien n'est pas encore hyper convaincant. Les receveurs d'Oakland ont laissé tomber beaucoup de ballons et ça nous a bien arrangé. Certes, le très attendu Morris Claiborne n'était pas sur le terrain, mais tout de même. Brandon Carr n'a pas forcément été transcendant par exemple. Bon point à Gerald Sensabaugh en revanche, que j'ai trouvé incisif et bien présent ainsi qu'à Lionel Smith, Cornerback lui aussi agent libre non-drafté, qui a bien tenu son poste.

D'une manière générale, la tendance au blitz déjà amorcée par Rob Ryan l'année dernière se poursuit. C'est une défense agressive que nous avons vu évoluer, avec parfois quelques très bonnes phases, notamment contre cette anguille de Terelle Pryor qui s'est vu plusieurs fois prendre en chasse comme on l'aime. Mais aussi beaucoup de problèmes de couverture, dès que la pression ne prenait pas. C'est un des défauts de cette stratégie, je sais bien, mais le centre reste encore et toujours bien trop dégarni.

Le Front-7 reste par contre plutôt efficace. On lui doit l'essentiel des performances défensives de cette semaine. Lourde et forte, la DL a fait une solide prestation quand il s'agissait de faire paniquer le QB. Par contre, encore trop de courses intérieures inexplicablement concédées. Je reste toutefois très positif sur ce secteur de jeu, tant DeMarcus Ware a été dynamique, ainsi que le jeune Tyrone Crawford (drafté au 3ème round cette année, Université de Boise State, qui commence à sérieusement faire parler de lui.

Tout cela reste à prendre avec des pincettes. On pourrait revenir encore sur un McGee pas franchement rôdé, sur des fautes encore trop nombreuses (Deux first-downs offerts sur un punt dans le même drive... inadmissible), mais premier match, premiers vrais challenges pour certains, ce n'est donc qu'une mise en bouche. Je l'avoue, le ligne offensive me fait peur. Pour le reste, c'est une affaire de réglage. Le talent est là, aussi bien sur le terrain que dans le staff, je continue de penser que Dallas aura un meilleur visage cette saison que l'an passé si leur problème de tranchée se résout. Rendez-vous donc à San Diego le 18 août avec, espérons le, les débuts de Morris Claiborne sous le maillot de l'America's Team.

3 commentaires:

  1. J'avais relevé globalement les mêmes chose.
    La OL est la première des préoccupations, il faut que ça s'arrange avant le début de la saison.

    J'insisterais également sur les pénalités encore trop fréquentes !

    RépondreSupprimer
  2. manquait phil costa, nate livings et bernadeau vient de revenir attendons un peu

    RépondreSupprimer
  3. Le talent est là, aussi bien sur le terrain que dans le staff, je continue de penser que Dallas aura un meilleur visage cette saison que l'an passé si leur problème de tranchée se résout. tout à d'accord avec vous .

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.