Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Cinq moyens d'améliorer l'efficacité offensive en 2012

Après son article sur les joueurs sous-estimés de l'effectif (à lire Ici), Jonathan Bales de dallascowboys.com revient avec un nouvel article. Un fois encore ce fou de stats et de nombres nous dévoile cinq moyens d'améliorer l'efficacité de l'attaque des Cowboys en 2012. Du concret, des chiffes et de la tactique sont encore au rendez-vous. Dallas Cowboys France ne pouvez passer à côté d'un tel papier. Pas sérieux s'abstenir...

  1. Passer la balle à Dez Bryant... en profondeur.

Par tous les aspects, Bryant eu une excellente intersaison. Il apparaît concentré et prêt à montrer son potentiel de classe mondiale. Les Cowboys pensent faire de Bryant leur receveur n°1 comme cela devrait être le cas.

Nous savons tous que Byrant excelle dans l'attaque du ballon, et notamment sur les balles où il faut sauter. Il utilise sa puissance, l'excellent contrôle de son corps, et ses mains incroyables dans les luttes en un contre un. En 2012, je pense qu'on peut compter voir plus passes en profondeur et notamment en direction de Bryant.

Les Cowboys sont performant sur les longs ballons. L'année dernière Tony Romo a complété 55,2% de ses passes ayant parcourues plus de 20 yards dans les airs, obtenant un rating de 125,4 dans cet exercice. Néanmoins seulement 18,7 % des réceptions de Bryant ont été d'une telle longueur, ce qui le classe sous le top 50 des receveurs de la ligue. Avec plus de long ballons en direction d'un tel playmaker, l'attaque de Dallas devrait être d'autant plus productive en 2012.

  1. Utiliser plus de playaction.

Un des meilleur moyens pour réussir à trouver Bryant en profondeur est d'utiliser des passes de playaction (le QB fait en général semblant de donner la balle au running back pour une course, mais garde en fait la balle pour donner une passe). Garrett a récemment fait un changement dansson répertoire de playaction, afin de pouvoir générer plus de possibilités dans la profondeur. En 2010 seulement 12,8% des passes en playactions étaient des gains de 20 yards ou plus. En 2009 c'était seulement 4,8%.

De plus, le Cowboys ont appelés au total moins de 20 playaction passes depuis 2009, avec moins de 4 yards à réaliser pour obtenir un firstdown. En fait moins d'un quart des playaction ont été réalisées lorsqu'un premier down nécessitait moins de 10 yards. Dans les situations où peu de yards sont à parcourir pour un premier down, les playaction peuvent s'avérer inestimables pour une attaque (et en particulier sur les deuxième down). Je suis convaincu que nous verrons plus de playaction passes en profondeur, lors des deuxièmes et 1 cette saison.
Surtout si avec la présence de DeMarco Murray l'une attaque s'avère performante à la course, les playactions pourraient être d'autant plus efficaces pour Dallas en 2012.
Avec murray fatiguant la défense, et Byrant et Austin sur les côtés il n'y a pas de raison que les play actions passes ne soient pas une source efficace de yards pour l'attaque cette saison.

  1. Courir plus souvent sur troisième down.

Malgré la croyance populaire, les courses sur troisième down sont souvent plus efficaces que les passes. Non pas car courir sur un troisième down présente un avantage dans l'absolu, mais c'est que bien souvent la défense protège davantage la passe, avec des formations dime ou nickel (formations qui présentent un defensive back de plus, il y a donc un défenseur de moins devant la ligne d'avantage), ce qui présente un avantage pour la course.

Durant les 50 dernières années, choisir la course sur troisième down avec peu de yards à parcourir a été largement plus efficace que choisir la passe. Il y a 15% d'efficience en plus pour la course sur les 3ème et un ou les 3ème et deux. Cet avantage pour la course s'étend même jusqu'à 3ème et cinq!
En fait, les attaques ont converti à peu près le même pourcentage de troisième downs à la course avec 6 à 8 yards à parcourir qu'à la passe. Vous avez bien lu, courir est au moins aussi efficace que passer jusqu'à 3ème et 9. Encore une fois, les défenses ajusteraient leur tactique si les Cowboys se mettaient à courir sur tous les troisième down à moyenne et courte distance à parcourir, mais le point est d'exploiter ceci au moins le temps que les défenses s'ajustent.

Garrett a été plutôt solide avec son play-calling sur les troisième downs, presque toujours appelant une course sur les 3ème et un. Sur les 3ème et 3 ou plus, cependant, il a pratiquement toujours appelé une passe. Sur les 3ème et 3 à 5 , Garrett a choisi une course environ 15 % du temps, durant les trois dernières saisons. Étant donné que courir est plus efficace que passer sur ses distances, les Cowboys devraient potentiellement tirer bénéfice de courir plus souvent sur les 3ème downs.

En plus les 'Boys possèdent une paire de bons coureur de troisième down avec Murray et Jones. Ces deux joueurs sont rapides et excellent dans des courses typiques des 3ème down tel que les draws. Ajoutez à cela les Tackles rapides et agiles que sont Tyron Smith et Doug Free, et vous avez la recette pour quelques courses surprises en troisième downs efficaces.

  1. Laisser le meilleur homme gagner le poste de 3ème receveur.

Beaucoup de fans attendent un petit et rapide receveur pour jouer dans le slot pour Dallas en 2012. En réalité, l'équipe a déjà son slot receveur avec Miles Austin. Austin a joué dans le slot presqu'à chaque fois que l'équipe présentait une formation à trois receveur la saison dernière, et il est carrément efficace à cette position.

Ceci signifie que les Cowboys n'ont pas besoin de se limiter à un type de joueur dans leur recherche du 3ème receveur. Ils peuvent ainsi simplement laisser le meilleur homme gagner, quelques soient ses qualités. C'est une bonne nouvelle pour un gars comme Andre Holmes.

  1. S'Aligner régulièrement en right-handed formations.
Par « right-handed formations » qui peu difficilement être traduit, il faut comprendre toute formation dont la partie forte de la ligne offensive (en général représentée par le tight end Witten) se situe sur le côté droit. La raison d'utiliser souvent cette formation est en fait double.
Right-handed formation : le tight end est sur la droite, ce qui constitue le côté "fort" de la ligne offensive

D'abord, cela permettra à Jason Witten d'aider Doug Free dans la protection de la passe. Free devrait être plus à l'aise à droite en tant que tackle (rappelons que l'année prochaine Tyron Smith et Doug Free inverse leur poste), mais il reste plus vulnérable que Tyron Smith. A la protection de la passe Doug Free s'est classé 48ème en 2011, permettant un sack, un hit ou une pression sur 6,3% de ses snaps. Smith s'est lui classé 14ème avec un chiffre de 4%.

Deuxièmement, les Cowboys ont tout déchiré sur les courses du côté faible (donc sur le côté gauche d'une formation right-handed), sur les dernières années, avec en moyenne 5 yards de gagné par porté. Garrett a augmenté le taux de courses du côté faible en conséquence, sautant de 19,5% des courses en 2009, jusqu'à un tiers en 2011.
En s'alignant en formation right handed, les Cowboys pourront ainsi courir derrière Smith du côté faible, permettant à ce dernier d'atteindre le deuxième niveau de la défense et paver la route pour de gros gains à DeMarco Murray et Felix Jones. Qui ne seront pas les plus maladroits pour accélérer dans les espaces.

Bref, cela fait des choses très intéressantes à observer dès les premiers matchs de pré-saisons. On a hâte ! 

Source : dallascowboys.com

2 commentaires:

  1. Malheureusement, si Bryant est arrêté, ça ne va pas le faire...

    sinon très bonne analyse, merci à l'équipe.

    RépondreSupprimer
  2. Merci !
    Quant à Dez, je viens de publier un article sur cette malheureuse histoire, maintenant qu'on en sait davantage.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.