Header Ads

Q/R : Pourquoi les Cowboys essayeraient d'échanger Mike Jenkins ? Il est ...

Voici deux nouvelles questions qui ont été posées outre-atlantique et qui méritent réponses également de ce côté de l'océan longitudinal...

Q : J'apprécie le « move » pour obtenir le 6ème choix et Morris Claiborne, mais est-il si meilleur que Dre Kirkpatrick ? Si les Cowboys avaient gardé leur 14ème choix ils auraient pu choisir Kirkpatrick et conserver un choix au deuxième tour de la draft.

R : Oui, il est bien meilleur. Il est plus grand, plus fort, plus rapide et a un passé sans problème. L'argument que tu anvances et recevable, mais je pense que la différence est signifiante en terme de talent. L'équipe n'est peut être pas à un Deion Sanders près du superbowl, mais en même temps on aimerait bien avoir un Deion Sanders n'est ce pas ? C'est unanimement le meilleur joueur défensif de la dernière draft, on ne peut pas blâmer un tel « move ».

Q : Pourquoi les Cowboys essayeraient d'échanger Mike Jenkins ? Il est bien meilleur que Orlando Scandrick et on n'obtiendra pas grand chose en échange de toute façon.

R : Je pense que la grande raison de considérer un tel échange, est que les Cowboys ont dû abondonner leur deuxième tour de draft, qui aurait pu permettre d'ajouter un titulaire potentiel à certains postes en déficit (comme la ligne offensive, safety, la ligne défensive ou un pass rusher). Jenkins est meilleur que Scandrick généralement, mais Scandrick est un meilleur slot corner, et peu importe qui sera le troisième cronerback de l'équipe, il devra jouer au niveau du slot. Je suis pas tellement d'accord sur le fait de ne rien obtenir en échange. Jenkins est un ancien pro-bowler et au sommet de son âge. Il possède une certaine valeur.
Mais tu sais, je ne saurais pas inquiet de démarrer le camp d'entraînement avec quatre top corner, tu sais si l'un d'eux se blesse et tous deviennent indispensables.  


Posez vous aussi vos questions : contact@dallascowboys.fr

Source : dallascowboys.com

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.