Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Draft 2012 : Morris Caliborne, what else ?

Après avoir réussi à obtenir Morris Claiborne à l'aide d'un échange avec les Rams, tout le reste fut assez décevant. Pas pour les Cowboys évidemment, mais pour les fans et ceux qui sont d'une façon ou d'une autre devenus des experts de la draft en regardant cinq vidéos sur youtube.


Morris Claiborne

Qui est Tyron Crawford ? Comment Kyle Wilber va-t-il résoudre les problèmes de manque de pression exercée sur les QB adverses ? Matt johnson, un safety de Eastern Washington ? James Hanna sera-t-il capable d'âtre un tight end complet ? Que vaut un Caleb McSurdy ?

Il est clair que les Cowboys n'ont pas drafté les joueurs les plus côtés par les services de détection ou les fameux gourous du milieu ! On verra bien au final qui avait tord ou raison, mais l'évaluation immédiate est quelque peu fastidueuse. A la fin de la dernière saison, les équipes avaient encore 56,6% de leurs choix de draft de 2007 à 2011 dans leur effectif. Chez les Cowboys ils étaient 54%. Pour information les vikings c'est 69%, les Rams 40%.

Avec les questions de rapport de detection mais aussi de l'argent, sélectionner un joueur est au mieux du 50/50. Il ne faut surtout pas s'enflammer (en bien ou en mal) sur les gars juste après la draft. Quelqu'un est-il au courant qu'un septième tour de draft en provenance de Auburn en 2005, qui a joué à trois postes différents est devenu quelques années plus tard un Nose tackle all-pro ? Jay Ratliff peut-être, mais personne d'autre.

Si on s'intéresse aux positions choisies, les Cowboys ont comblé des positions dans le besoin. La ligne défensive, la secondaire, tight end, et wide receiver.

Les Cowboys ont attendu la fin de la draft pour ajouter des éléments à leur ligne offensive. Probablement car ils avaient déjà ajouté deux Guards lors du marché des free-agents (Mackenzy Bernadeau and Nate Livings), draftés trois joueurs l'année dernière (Tyron Smith, David Arkin, Bill Nagy) et avait même ajouté un rookie free-agent (Kevin Kowalski).

« Nous avons dépensé des ressources (sur la ligne offensive) », disait Stephen Jones le vice président. « Nous allons continuer à faire attention à ces postes, continuer d'essayer de s'améliorer, mais je pense qu'on est meilleur. »

Les joueurs retenus par les Cowboys sont des profils typiquement appréciés par Jerry Jones, il appelle cela des « high motor », ce qu'on pourrait traduire par des « bonnes machines ». On entend derrière ce terme plusieurs caractéristiques : des travailleurs acharnés, des mecs studieux, des leaders, et des gars intelligents. C'était déjà le cas l'année dernière.

Peut-être que le defensive end de Boise state deviendra une machine à sacker du QB, Wilber remplacera éventuellement Spencer bientôt. La productivité de Johnson le rend attirant mais pourra-t-il passer le niveau supérieur ? Coale possède tous les atouts pour devenir un excellent slot receiver. Mais parviendront-ils au succèes en NFL ?

Peut-être. Néanmoins à présent cette draft c'est Morris Claiborne, point.

Le mouvement des Cowboys pour obtenir Claiborne était audacieux. Ils ont obtenu le joueur défensif possédant la plus grande valeur de cette draft, et le second joueur qu'ils avaient noté sur leur papier. Après Andrew Luck sélectionné en numéro un par les Colts bien entendu. Dans une division avec des receveurs tels que Jackson, Maclin, Cruz ou Nicks et des QBs comme Manning, Vick et maintenant Griffin III, recruter un cornercack de qualité était indispensable. Ce poste, qui était une faiblesse l'année dernière pourrait s'avérer une force redoutable, avec une paire alléchante Carr/Claiborne, suppléée par un Scandrick qui a fait ses preuves en slot cornerback.

Est-ce que l'équipe aurait été meilleure en draftant le Defensive end de LSU Micheal Brockers en premier tour, et le linebacker Bobby Wagner en deuxième tour, ce qui aurait été probablement le cas, si les Cowboys n'aveient pas bougé pour obtenir le 6ème choix ? Claiborne était le meilleur joueur à un poste essentiel. Brockers offre peu en terme de pression sur le QB, et Wagner aurait fait double emploi étant donné l'effectif. Les Cowboys pensait certainement que Claiborne serait selectionné plus rapidement encore. Et quand ils ont vu qu'il n'avait pas été selectionné dans les cinq premiers, ils ont décidé d'actionner la gachette, ils ont eu raison !

« Il est tout ce que nous voulons. » disait Garrett à propos de Claiborne. Espérons qu'il apporte sur le terrain ce dont l'équipe à besoin. 


Les Cowboys ont ajouter 21 rookies non draftés à leur effectif, dont 14 jouent en attaque. Tout ce petit monde se retrouvera ce week end lors du minicamp, et pourra à cet occasion essayer de fair eun première bonne impression. 


Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.