Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Les distinctions de la saison


La saison est hélas déjà terminée pour les Cowboys, c'est donc le temps de se retourner vers les performances et d'essayer d'établir des analyses. Voyons quelques distinctions qu'on peut tirer sur cette saison.

Plus grande surprise : Laurent Robinson

DeMarco Murray porta la balle pour une moyenne
de 5,5 yards par course, avant de se fracturer la cheville.
Le joueur fut signé presque à reculons par une équipe qui n'avait pas de 3ème receveur et qui n'était même pas sûr d'en avoir besoin. Pourtant Robinson est devenu un étoile dans le jeu à la passe de Romo. Il réceptionna 54 passes pour 858 yards et 11 touchdowns ce qui le place 4ème de la ligue dans cette statistique. Avec l'absence de miles Austin pour la plupart de la saison et la difficulté de Dez Bryant à trouver une quelconque régularité dans sa deuxième saison NFL, Robinson fut une raison majeure dans possibilité qu'avaient les Cowboys de vaincre la division.

Plus grande déception : Le final 1-4

Malgré les défaites cruelles du début de saison contre les Jets, les Lions et les Patriots, tous des matchs que les Cowboys auraient du gagner, Dallas s'éleva à 7 victoires pour 4 défaites après 11 Matchs. Ils prenaient alors les commandes de la division alors que les Giants subissaient un milieu de saison catastrophique (et un calendrier effrayant). Mais ils ont laissé filer le match contre les Cardinals avec un mauvais contrôle de la montre à la fin, et surtout une décision étrange de Jason Garrett qui glaça son propre kicker rookie. Deux défaites contre les Giants dans les 4 derniers matchs scellèrent le destin des Cowboys. Et la seule victoire dans ce final raté était obtenue face à des Buccaneers à la dérive, avec un capitaine qui allait se faire jeter à la mer quelques jours plus tard. La raison de ce fiasco repose sur une défense qui s'est effondrée, et une ligne offensive en souffrance pour protéger Romo, pourtant dans la plus belle saison de sa carrière. C'était donc un problème global avec plusieurs joueurs en difficulté qu'il faudra régler si l'on veut éviter que cela se reproduise la saison prochaine.

Plus grand besoin : La défense secondaire

Les Cowboys se doivent d'être plus performants en secondaire, ce qui est bizarre puisqu'ils ont signé deux free-agents l'année dernière au poste de safety (Sensabauh et Elam). Mais ils savaient à l'époque que Terence Newman n'était pas assez performant en cornerback, c'est pourquoi ils avaient tout essayé pour faire signer Nnamdi Asomugha, et ils avaient raison. On en parlait à l'époque ici.

Mike Jenkins a fait une bonne saison, mais s'est battu en permanence avec des blessures. Et alors que les Cowboys ont revalorisé le contrat de Scandrick dans l'espoir qu'il prenne la succession de Newman dans un avenir proche, il ne semble pourtant pas encore prêt pour ce rôle. Le poste de Cornerback est donc un besoin majeur, mais ça ne ferait aucun mal que la pression sur le QB adverse soit également améliorée. Antony Spencer est un free-agent au poste de outside linebacker de l'autre côté de Ware, et il n'apparaît pas comme une solution sur le long terme.

MVP de l'équipe : DeMarco Murray

Oui, Romo eut une saison exceptionnelle, la meilleure de sa carrière et la deuxième meilleur de la franchise en terme de rating. Mais il fut également grandement responsable d'au moins deux matchs en début de saison. Avec des circonstances atténuantes, comme un manque de rythme après une saison blanche l'année dernière ou une côte cassée avec un poumon perforé. Mais lorsqu'on perd la division pour un match ça compte.
Les Cowboys étaient à leur sommet de leur art quand ils avaient Murray pour porter la balle. Leur rookie running back puissant parcouru 897 yards au sol en ayant pourtant pas démarré la saison au poste de titulaire. Il devint le « number one » le 23 octobre. Malheureusement il subit une fracture de la cheville le 11 décembre en début de match contre les Giants. Ceci mit fin à sa saison. Les Cowboys c'est 5 victoires et 2 défaites lorsque Murray a joué les matchs du début à la fin. C'est pourquoi il mérite le titre de MVP devant Romo, Ware et Lee qui ont également fait une belle saison. De quoi donner de l'espoir pour l'avenir très proche.

En progrès ?

Les Cowboys sont en progrès si l'on constate qu'ils ont obtenu deux victoires de plus que l'année dernière. Mais cette saison a laissé un goût nettement plus amère dans la bouche des fans et beaucoup de questions à propos du futur.
Garrett est il autant talentueux que Jerry Jones semble vouloir le dire ? Sera-t-il capable d'éliminer les erreurs commises avec l'expérience ? Rob Ryan a-t-il vraiment fait progresser la défense et peut-il grimper la marche supérieure avec plus de temps pour préparer la saison future ?

Les Cowboys semblent donc en meilleur état qu'à la même époque l'année dernière, mais c'est bien difficile d'en savoir davantage après la déception de ce dernier mois.  

2 commentaires:

  1. Pas grand chose à redire et surtout pas sur le MVP. Je dirais simplement que si j'avais écrit cette article, j'aurais bataillé ferme pour me décider en Robinson et Lee pour savoir qui des deux et la plus belle surprise. J'aurais surement fini par choisir Lee, surement à cause du fait que même avec une main bandée entièrement, il continu à être le meilleur linebacker intérieur de l'équipe^^

    RépondreSupprimer
  2. L'article n'est pas de moi, je l'ai traduit pratiquement à l'identique étant très largement en accord avec l'auteur.
    Mais pour Lee je trouve que c'est moins une surprise puisqu'on avait déjà aperçu son potentiel l'année dernière. Il serait plutôt le MVP de la défense!

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.