Header Ads

Eagles @ Cowboys : Sprint final


En ce jour de veille de noël, à l'image des derniers préparatifs du réveillon le sprint final commence en NFC east. Deux matchs décisifs à jouer, avec un enjeu simple : si les Cowboys gagnent ces deux matchs ils seront qualifiés en playoffs.

La belle victoire de la semaine dernière face aux buccaneers a remis Dallas sur les bons rails. De la confiance en a aussi été retiré. La semaine dernière encore, un premier cadeau de noël a été offert aux Cowboys : la large victoire des Redskins face aux Giants, comme un présent inattendu. Du coup les Cowboys sont seuls en tête de la division et contrôlent entièrement leur avenir. Que peut-il se passer ce week-end ?

D'abord les Cowboys peuvent se qualifier dès samedi. Pour cela il faudra gagner face aux Eagles bien sûr, mais également compter sur une victoire des Jets face aux Giants. Les Cowboys seront au courant du résultat de ce match puisqu'il à lieu juste avant (19h en France).
Si les Giants gagnent alors les Cowboys ne pourront pas obtenir leur qualification aujourd'hui, et le match face aux Eagles n'aura pas de réelle importance. Puisque quelque soit le résultat contre les Eagles, la victoire au dernier match contre les Giants sera nécessaire et suffisante.
Enfin Dallas possède un gros avantage sur ses concurrents de la NFC east, car elle est la seule équipe de la division certaine de ne pas être éliminée ce week end. Un point rassurant donc. Voilà pour les différents cas de figure.

Alors si jamais les Cowboys étaient en mesure de jouer leur qualification ce soir, par une bonne nouvelle en provenance de New York, y parviendraient-ils ?

Difficile à dire puisque les Eagles sont sur une bonne série de deux victoires et surtout comme l'a affirmé cette semaine Jerry Jones, le big boss de Dallas, cette équipe "fait peur" aux Cowboys. Cela ne fait aucun doute, Philadelphie possède un avantage psychologique sur son adversaire. À la huitième semaine les aigles verts foncés avaient infligé la plus grosse défaite de la saison à son adversaire, 34-7 dans un match ou la défense de Ryan fit sa plus piètre prestation. Le blitz avaient été parfaitement contourné, et mis a profit par les Eagles qui sont extrêmement dangereux sur les screens et les draws avec l'explosif LeSean McCoy en tête. Espérons que Rob Ryan ait une solution de prévu pour ce soir. Le premier drive des Eagles sera intéressant à regarder est déterminant pour la suite.

L'explosivité en attaque des Eagles est indéniable. Mais cette équipe présente des points faibles. Et en premier lieu les turnovers, notamment ceux de leur Quarterback Vick. Philadelphie est 31ème dans son ratio giveaways-takeaways. Elle est même dernière en terme de ballons donnés avec 35 giveaways. La encore il faudra être capable d'en tirer profit, ce qui n'avait pas été le cas lors de la première rencontre, puisque les cowboys n'avaient pas réussi à intercepter la balle ou forcer un fumble.

Enfin malgré la forte pression qu'exerce Philadelphie sur les Quarterbacks adverses, si les Cowboys ne sont pas derrière au score très tôt dans le match, ils devraient pouvoir inquiéter la défense et marquer des points. Sur les 30 sacks subis par les Cowboys cette année, seulement 8 l'ont été à domicile.

On a donc de grandes chances de voir un match totalement différent du premier. De plus il y a les impondérables. Les Eagles jouent leur dernière chance, cela les crispera-ils ? Quel impact auraient la possibilité d'une qualification sur le mental des 'Boys ? Difficile à dire...

En tout cas les incertitudes règnent, les espoirs survivent au sein des multiples possibilités. Le coeur bat aussi un peux plus vite, cette fois on y est bien dans le sprint final de la fameuse course aux Playoffs.

1 commentaire:

  1. Je croise les doigts pour le prochain match vu que les Giants on gagné. J'espère aussi que Tony Romo sera remit de sa blessure à la main pour le prochain match. En tout cas, je suis et serai fière d'eux malgré tout !

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.