Header Ads

Bills 7 - Cowboys 44 : Dallas frappe fort


Les Cowboys ont infligé hier une sévère défaite aux Buffallo Bills et ont frappé un grand coup ! Car dans le même temps les Redskins et les Eagles chuttaient étrangement face à des adversaires modestes. Un peu plus tard dans la même soirée la bonne nouvelle venait de l'ouest, avec la victoire de San Fransisco face aux Giants . Les Cowboys se relancent ainsi sérieusement dans la course au titre de la division qui se jouera face aux Giants. Les deux équipes rivales se jouant deux fois en décembre, ont chacune leur destin en main. La lutte s'annonce passionnante et les deux rencontres épiques. Mais revenons au match d'hier, qui redonne plus que de l'espoir à tous ceux qui portent une étoile bleu quelque part en eux.

Romo d'abord, Murray ensuite
On commence à s'y habituer mais le début de match des Cowboys fut parfait avec une attaque menée de façon chirurgicale par un Romo impressionnant. Les statistiques ne rendent pas toujours compte fidèlement de la performance réelle d'un joueur. Parfois elles ne mentent pas. C'est tout simplement le meilleur début de match par un Quarterback de l'histoire des Cowboys. Il a complété ses 13 premières passes, et a lancé pour 179 yards et 3 touchdowns durant ses 3 premiers drives. A la mi-temps son rating était de 158,3 pour un rating final de 148,4. Au total ses statistiques sont de 23 passes complétées sur 26, soit 88,5% de réussite (un record dans l'histoire de la franchise, pour 270 yards et 3 Tds.
Bref, Romo continue d'être en grande forme en novembre et d'empiler de nouveaux records de la franchise.

Mais son retour au sommet est à relier avec l'emergence d'une nouvelle star derrière lui, le running back DeMarco Murray. Ce qui a manqué à Romo au début de saison, et même depuis toujours à Dallas c'est la présence d'un running back consistant derrière lui. On se demandait souvent ce que pourrait faire Romo s'il avait un coureur de la carrure d'emmith Smith derrière lui, sur ces derniers matchs on a un élément de réponse.

Murray hier c'est 6,8 yards gagnés par courses. Ceci a libéré des espaces pour les passes longues de Romo vers Bryant (touchdown de 38 yards) ou pour Robinson (touchdown de 58 yards). Mais Murray a aussi inscrit son touchdown sur le quatrième drive des Cowboys, et enregistre son troisième match à plus de 100 yards en 4 apparences au poste de titulaire. Résultat, les quatres premiers drive de Dallas se sont conclut par autant de touchdown. Dallas possède enfin son running back, les ambitions pour cette saison peuvent donc se revoir à la hausse.

La ligne offensive en grand progrès.
Depuis deux matchs la ligne offensive est nettement plus satisfaisante. Romo n'a pas été mis sous pression, et murray a pu trouver les espaces dont il avait besoin pour faire parler sa vitesse et sa patience. En parlant de course on peut noter le rôle déterminant du joueur de l'ombre dans ce domaine, le fullback Tony Fiammetta. Il fait un super boulot en guidant les espaces pour Murray.

Enfin la défense.
La défense a bien réussi à tenir Fred Jackson hors de portée de nuire, alors qu'elle souffrait récemment face aux Running back adverses. Elle se permis même le luxe de forcer un fumble sur ce dernier pour récupérer la possession. Ensuite la défense à la passe a totalement dominé Ryan Fitzaptrick et ses receveurs avec en tout 3 interceptions dont une pour un touchdown de Terence Newman.

Bref, hier tout y était. L'attaque, la défense, les performances collectives et individuelles induisant la plus large victoire de Dallas depuis la saison 2000. Dallas semble être dans un bon rythme depuis deux matchs (et même trois en incluant la performance contre les Patriots). Avec ce rythme les ambitions grandissent, les espérences aussi. Dallas a frappée fort hier, et pourrait bien frapper à nouveau lors des semaines à venir.  

2 commentaires:

  1. Je serais Felix Jones, je commencerais sérieusement à me résigner. Même si Murray joue le modeste dans la presse, replacer Jones en starter à son retour de blessure serait une belle erreur que Garrett ne devrait pas faire, sauf excès de loyauté mal placée.

    Go Sooners, Go Cowboys ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est clair !
    J'irai même plus loin, il faudra que Murray touche autant de balles qu'aujourd'hui. J'ai peur que s'il partage plus la balle avec Felix Jones qu'avec Tanner ses performances diminuent.
    La il a un rythme qu'il serait dangereux de changer.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.