Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Cowboys @ Eagles : Duel de rivaux


Même si le blizzard s'est emparé de la Pennsylvanie un peu en avance ces dernières heures, on devrait jouer demain soir à Philadelphie. Et le match devrait être chaud, car il s'agit bien de la rivalité la plus féroce actuellement en NFC east. L'avant match a été -comme cela devient une habitude- un petit florilège de défiance et de « trash-talk ».

C'est d'ailleurs Rob Ryan le coordinateur défensif de Dallas qui au début du mois d'août dernier avait ouvert l'avant-match bien avant l'heure. Alors que Philadelphie enchaînait le recrutement de free agent de renom, Il avait lancé qu'il n'avait pas peur de la « all-hype team » en parlant des Eagles. En quelques sorte une équipe de papier, ou du tout pour l'image. Le début de saison des Eagles ne lui a pas donné tout à fait tord. Cependant les joueurs devront être capable de soutenir son propos.

Vick et Jackson ont aussi ajouté leur grain de sel, à un match qui ne manque jamais de saveur. En tout cas cette prochaine confrontation est alléchante. Des Eagles en désespérance, essayant de sauver leur saison face aux Cowboys leur meilleurs ennemis, au début de saison mitigé. Et surtout c'est la confrontation des deux équipes de la division les plus armés offensivement qui s'offrent en spectacle et en prime time devant l'Amérique.

Et au niveau du jeu, c'est la meilleure attaque au sol (philadelphie avec 170 yards par match) contre la meilleure défense au sol de la NFL (dallas avec 69,7 yards concédés à la course par match).
Mais les Eagles ont bien d'autres atouts que leur jeu à la course. Alors comment les Cowboys peuvent-ils aller gagner en Pennsylvanie et ainsi prendre de l'avance sur un rival direct ?

Tout d'abord il faudra punir Vick. Cette saison Micheal Vick a été touché 30 fois lorsqu'il s'est engagé pour passer. Il a souffert d'une commotion cérébral et s'est fait casser la main droite. Lorsque son corps a prit des coups ses performances ont décliné. Cette saison Vick a lancé 8 interceptions, il a perdu 3 fumbles et possède en somme un rating bien ordinaire avec un 84,4. Les Cowboys, qui ont déjà 17 sacks cette saison à leur actif devront mettre la pression sur Vick en attaquant une ligne offensive adverse perméable.

Développer un jeu à la course. La semaine dernière les Cowboys ont couru plus qu'ils n'ont passé, avec 10 courses en plus que de passes. La stratégie s'est avérée payante avec 3 touchdowns de marqué en 4 opportunité dans la red zone. On se souvient de la performance exceptionnelle de DeMarco Murray, la neuvième performance de tout les temps à la course sur un match. Contre le front de la défense de Philadelphie qui présente un corps de linebackers faible, les Cowboys devront s'appuyer sur la course à nouveau. Les Eagles concèdent en moyenne 123,6 yards à la course par match.

Stopper les courses adverses. Alors que DeSean Jackson, Jeremy Maclin et le groupe des receveurs rapides de Philadelphie attire l'attention en permanence, le running back LeSean McCoy accumule discrètement des statistiques impressionnantes. Il a déjà gagné 569 yards cette année et mène l'attaque au sol la plus productive de la NFL. Les Cowboys qui ont déjà eu à faire à Frank Gore et Steven Jackson, ont donc un nouveau gros défi. Mais jusqu'à présent ils ont toujours relevé brillamment chacun d'entre eux.

Ne pas permettre les gros gains. En une fraction de seconde Philadelphie peut changer un match. Avec ses joueurs dynamiques, explosifs les Eagles peuvent punir une défense à tout instant. Ils ont produit 35 actions de plus de 20 yards ou plus cette saison, le troisième total en NFL de la catégorie.
Les Cowboys ne veulent pas que les Eagles en ajoutent encore à leur total. Et toute la semaine ils ont mentionné l'importance de réussir à ne pas permettre de « big play ».

Coup d'envoi : 1H30 dans la nuit de dimanche à lundi. 

Aucun commentaire

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.