Header Ads

Un regard francophone sur l'America's team

Cowboys 16 - Patriots 20 : Cruel dénouement...


Les Cowboys ont subit leur troisième défaite (déjà!) de la saison, une fois de plus lors de la dernière possession de son adversaire. Ce sport peut être cruel parfois...
Quelle saison bizarre. Lorsque les Cowboys ont mené au score durant le dernier quart-temps, ils ont perdu leurs matchs sur le dernier drive de leurs concurrents. En revanche lorsqu'ils étaient derrière sur l'écran géant dans le dernier quart-temps ils ont gagné sur un field goal gagnant. Étrange.

C'est de plus une nouvelle défaite par moins de 7 points, comme ce fut déjà le cas lors de la plupart des défaites de la saison dernière.

Le match se joue lorsque les Cowboys reprennent la balle après un « three and out » (!) des Pats avec un tout petit peu moins de 3 minutes à la montre. A ce moment du match un seul first down devrait suffire. En effet entre les tentatives les Pats prendrons leurs temps-mort pour stopper la montre mais avec le premier down obtenu les Cowboys n'auront plus qu'a attendre ensuite les 40 secondes par tentatives puis rendre la balle au patriots avec moins de 30 secondes et sans le moindre temps-mort.

Seulement voilà sur la première course Murray perdra 3 yards. Sur la deuxième 2, et sur la troisième le draw ne permettra à peine de revenir à la ligne d'avantage. Trois courses appelées bien entendu, mais aucun yards de gagné et l'on rend la balle à Brady avec 1 temps-mort et plus de deux minutes, le bâton pour se faire battre.
Fallait - il se montrer si peu agressif face aux Pats ? Peut-on réellement battre les Pats chez eux sans prendre des risques même dans les deux dernières minutes ? A chacun de voir, se poser les questions c'est déjà un peu y répondre. Romo ou pas Romo ! Qu'importe, aujourd'hui Dallas est plus apte à gagner un premier down en laissant le travail à Romo qu'a ses coureurs, personne ne peut affirmer le contraire.

Surtout que Romo après un premier drive difficile (interception) avait trouvé son rythme par la suite et durant toute la deuxième mi-temps, conduisant des drives de plus de 7 minutes !

Encore une fois la défense qui avait pourtant réaliser l'exploit de dominer l'attaque destructrice des Pats pendant tout le match, n'a pas réussi à laisser son adversaire hors de la end zone lors du dernier drive. Après les Lions, l'histoire se répète.

« On a été bon durant 57 minutes » disait Scandrick à propos de la prestation défensive. Oh que oui ! La défense réalise l'exploit de tenir les Patriots en-dessous des 30 points, et bien en deçà puisqu'au final ils encaissent 20 points. Surtout Scandrick lui même fut un magnifique boulot en empêchant Welker de développer sa relation avec Brady.

Tiens ce dernier aussi, intercepté deux fois et sacké également 3 fois s'est montré en difficulté comme rarement. Sauf sur le dernier drive, celui de trop pour les Cowboys.

Alors quand on perd autant de match sur le fil, forcément les décisions du head coach sont discutées, disséquées, voire dénigrées... La semaine sera longue pour Garrett, et après tout un jeune coach peut aussi faire des erreurs. Au moins ce sera une semaine plus tranquille pour Romo, qui silencieusement signe un match tout à fait satisfaisant.

Mais avant le drame, les Cowboys aurait pu s'assurer la prolongation au minimum. Sur leur avant dernière possession - celle où ils prennent l'avantage 16-13, ils ont un « first and goal » dans les 10 yards. Mais leur incapacité à marquer le touchdown sauveur, les forçaient à subsister sous la pression d'un retour annoncé. Et sur 3 voyages en red zone dans le match seulement un connaîtra la destination Touchdown. Un point à améliorer donc.

Enfin, les Cowboys ont rivalisé tout de même avec une des deux ou trois meilleures équipes de la NFL. Alors que le déplacement aurait pu se terminer en humiliation féroce, les Cowboys sortent avec les honneurs, et se montrent comme une équipe plus que sérieuse. Mais en NFL une seule chose compte, le nombre de victoires et de défaites. Et au bout de 5 Matchs les 'boys sont déjà en danger avec trois défaites. Et alors que le calendrier s'annonce plus clément, il faudra corriger certaines erreurs avant qu'il ne soit trop tard.
Dimanche nous l'a montré à nouveau, l'excellence se trouve dans le détail.  

6 commentaires:

  1. Comme je l'avais écrit dans un autre commentaire, la défense a été la clef. Franchement, la défense aurait pu (aurait du ?) nous faire gagner ce match. Les gars ont été limite héroïque en retenant les Pats à 20 points. Etonnamment, c’est la défense en passe qui a été la plus efficace alors qu’au sol, on avait quand même du mal à tenir Green-Ellis. Mais sur la globalité du match, la défense a été très bonne et je ne leur en voudrai certainement pas pour l’exploit final qu’on a vu arriver à des kilomètres.

    Parce que franchement, il y a de quoi être déçu. Perdre contre les Pats, ok, on s'y attendait et il n'y a pas de honte à perdre contre L'Equipe des années 2000. Mais perdre alors qu'on tenait le match ? Encore une fois… frustrant.

    Deux axes qui selon moi ont tué le match. D'une part, les fautes. Le double de faute commise par Dallas par rapport à NE. Un véritable festival de holdings offensifs qui a couté cher, très cher. Et que dire de ce "Rushing the kicker", inexcusable à ce niveau, qui offre un first down inespéré aux Pats ? Franchement ? Ils n’ont pas besoin qu'on leur facilite la tâche. Les fautes ont été désastreuses et compte pour beaucoup dans inefficacité offensive.

    Inefficacité oui. Face à la pire défense en passe de la NFL et avec le retour en pleine forme d’Austin et Bryant (sans oublier le toujours très présent Witten) c’est incroyable d’avoir été autant réduit au silence dans les multiples incursions en red zone. Alors certes, quelques boulettes ont été faites, mais que penser de ce play calling ? Je ne vais pas disserter car tout le monde se pose la question un peu partout, mais franchement, Garret a déconné. La course a été un échec complet pendant tout le match, et pourtant, il a continué à s’acharner dans cette voie. Je sais que Romo sort de quelques matchs difficiles et que le premier drive s’ai même soldé par une nouvelle interception, mais bon sang ! Il fallait profiter de la seule faiblesse des Pats y’en a pas tant que ça ! Le 3-and-out final que tu détailles était à se couper les veines sans déconner. Que de choix incohérents vraiment. Redonner le ballon aux Pats avec deux minutes au chrono c’était signer la défaite. Alors peut-être qu’une passe aurait échouée aussi, mais ce qui est sur, c’est qu’une course de 12 yards n’avait aucune chance de fonctionner.

    Alors la presse fait déjà ses choux gras en y voyant un manque de confiance entre Garrett et Romo. Je n’y crois pas vraiment. Ce serait d’ailleurs assez grave car soit on aligne un QB et on le laisse lancer des ballons, soit on n’a pas confiance et on en met un autre. Mais pas un mélange des deux. Non, je pense que Garrett pensait bien faire sur le moment, même si je ne comprends pas pourquoi. Cela dit, c’est lui le pro… et c’est lui s’expose à la colère de Jerry Jones.

    RépondreSupprimer
  2. Garrett se montre en difficulté. On lui a reproché d'appeler encore des passes avec 21 points d'avance la semaine dernière et c'était normal. Il a voulu corriger son erreur face aux pats, mais le problème c'est qu'on ne menait que de 3 points... Il fallait rester agressif.

    Un coach aussi a le droit de ne pas être très en forme.

    RépondreSupprimer
  3. Bien sur qu'il a le droit, mais on a le droit aussi d'être frustré ;) J'y ai vraiment cru en regardant ce match !

    RépondreSupprimer
  4. Ouais j'aurais du dire ça peut lui arriver, par contre c'est sur que c'est problématique pour l'équipe.

    De toute façon c'est l'ascenseur émotionnel avec cette équipe depuis le début de la saison. Comme tu dis perdre contre les PAtriots y'a rien de honteux, mais nous fair ecroire qu'ils pouvaient les battre ça c'est salaud vis à vis des supporters ; )

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas si tu l'as déjà lu, mais je trouve cette analyse intéressante :

    http://www.nfl.com/news/story/09000d5d8234700c/article/strong-defense-easy-schedule-will-lead-cowboys-to-division-title

    RépondreSupprimer
  6. ouais j'ai lu çà aussi. Je voulais traduire l'analyse, mais j'ai pas eu le temps cette semaine... Mais je pense le faire plus tard. D'ailleurs si tu veux le faire y 'a pas de problème.

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.