Header Ads

Asomugha envolé et un joueur qui arrive

C'est avec une grosse bosse sur la tête que Jerry Jones et son staff vont se réveiller ce matin. Avec le sentiment de s'être fait piquer dans leur fierté, et par un ennemi en plus. Retour sur les faits. Hier soir aux alentours de minuit heure française alors que la bataille fait rage entre les cowboys et les Jets pour s'attacher les services du free-agent "number one" du marché, l'agent du joueur signale que les Jets sont hors course. Dès lors çà ne fait aucun doute Nnamdi sera un Cowboy ! NFL.com en fait même sa une, avec une image montrant Romo et Nnamdi côte à côte lors d'un match en 2009.
Pourtant 10 min plus tard l'agent du joueur fait une nouvelle annonce disant que les Cowboys étaient également hors course. Stupeur, que s'est-il passé ? 

Puis deux minutes à peine plus tard, on apprend que Nnamdi vient de signer un contrat de 5 ans pour 60M$ avec les ... Philadelphia Eagles ! Pourtant ils n'avaient jamais évoqué leur intérêt envers le joueur. Il est alors minuit et demi heure française.

Jerry Jones au téléphone hier avec Asomugha 
Et Jerry avait bien tout essayé pour engager Nnamdi. On l'a vu au téléphone de longues minutes dans l'après-midi sur le bord du terrain où les cowboys font leur camp d'entraînement. Il passa même le téléphone à Rob Ryan pendant un temps, alors que ce dernier se tenait à quelques mètres seulement de Terence Newman, qui aurait été libéré si Nnamdi arrivait. Mais rien de cela n'a fonctionné et au dernier moment comme un coup de poignard, Asomugha était un nouvel ennemi, un Eagle. 

Alors comment expliquer un tel renversement de dernière minute ? Peut-être que les Eagles ont parfaitement géré un coup depuis longtemps prémédité. Ils auraient avancé caché pour mieux passer devant à la dernière seconde. Ceci paraît invraisemblable tant on connait la presse et la présence d'émissaires partout à l'affut dans le milieu. 
Une piste est avancée. En effet Nnamdi et Terence Newman ont le même agent. Ce pourrait bien être un coup réalisé par ce dernier, Ben Dogra. Il aurait ainsi assuré le meilleur avenir à Nnamdi sans pour autant porter préjudice à son autre client...

En tout cas il règnera comme un relent de défaite émanant du café de Jerry Jones ce matin. Et un sentiment de légère trahison, qui nourrira d'autant plus une rivalité qui existait déjà de façon soutenue entre les cowboys et les Eagles. 

Les Cowboys ont tout de même engager un nouveau Défensive End, Kenyon Coleman pour deux ans. Il était déjà chez les Cowboys en 2006, et à joué deux ans avec Rob Ryan à Cleveland. 
Avec Oshlansky et Ratliff, les cowboys ont donc leur ligne défensive pour la saison prochaine, avec Josh Brent en remplaçant de Ratliff. 

3 commentaires:

  1. Merci pour ce post. J'avoue que je suis resté "hors ligne" tout le WE, donc je suis complétement passé à coté de ce sketch qui montre qu'encore une fois, les matchs Dallas/Philly vont être sanguinaires !

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a rien que JJ aurait pu faire. Ce n'était pas une question d'argent pour Asomugha en fait, mais une question d'équipe.
    Ceci dit quitte à le voir dans la NFC East j'aurais préféré qu'il soit un Cowboy plutôt qu'un Eagle...

    RépondreSupprimer
  3. À Philadelphie, il y aura une grande équipe sur papier (comme Dallas l'an passé et tu connais le résultat). Mais le football comme tout les sports se jouent sur le terrain...au pire mes Pats vont les achever:)

    RépondreSupprimer

Tous droits réservés Hugues Manetti et Maxime Bardot. Fourni par Blogger.